Sélectionner une page

La santé par l’Ayurveda

Régénérer son corps & son esprit grâce aux pratiques ayurvédiques
Publié le 11 mars 2013 par armanda dos santos

PENDULES, PENDULUM, LA RADIESTHESIE
Le mot « Radiesthésie » a été inventé en 1890 par l’Abbé Bouly et a été officiellement reconnu en 1922. Il vient de « radius » qui signifie rayon, rayonnement et « aisthesis » qui signifie sensibilité. Radiesthésie signifie donc sensibilité aux rayonnements. Comme il l’a été dit dans le dossier sur la géobiologie, on peut remonter très loin dans l’histoire et const…ater l’utilisation d’instruments de mesure tels que le pendule ou les baguettes de sourcier. C’est au XIXe siècle que de nombreux savants se sont penchés sur la vibration des corps, qu’ils soient minéraux, végétaux ou animaux. Des expériences très sérieuses ont permis de poser les bases de la géobiologie et des différentes mesures que peut faire le radiesthésiste. Cependant, cette démarche n’a pu mettre en évidence un véritable système de mesures, malgré l’échelle de Bovis dont nous reparlerons plus loin, ni la reproductibilité des phénomènes d’une manière suffisamment fiable pour que la radiesthésie soit véritablement reconnue comme une science.

La radiesthésie est fondée sur le principe qui veut que tout corps émette des radiations. Le pendule détecte ces radiations et les analyse pour le radiesthésiste (on peut aussi utiliser une baguette de sourcier, une antenne de Lecher et bien d’autres objets). 80% des personnes ont une sensibilité suffisante pour faire de la radiesthésie. Certains sourciers travaillent à mains nues et sentent la présence de l’eau à un fourmillement dans leurs mains, comme les magnétiseurs lorsqu’ils travaillent sur quelqu’un. Mais la plupart des radiesthésistes préfèrent le pendule ou d’autres supports, qui leur permettent à la fois de rechercher et de mesurer. La recherche s’effectue en général sur le terrain, mais les plus doués des radiesthésistes peuvent aussi travailler sur carte. Certains disent que le subconscient capte les vibrations de tout objet, que le subconscient a gardé l’instinct intact et c’est à travers l’interrogation d’un pendule que la connexion se fait avec le conscient..

Des résultats étonnants ont été mesurés par des scientifiques au cours de recherches sur carte. Aujourd’hui, toutes les armées utilisent encore ce procédé, même si elles ne s’en vantent pas. Mais chercher et trouver ne suffit pas, il faut aussi mesurer. Quel est l’intérêt par exemple de trouver de l’eau dans un jardin si elle se trouve très profond sous le sol et que son débit est faible ?

 Choisir son pendule
Il existe des dizaines de sortes de pendules dont les fabricants rivalisent d’imagination pour trouver des utilisations spécifiques. En fait, un simple pendule en laiton avec une petite chaîne fait l’affaire dans tous les cas. Ensuite c’est une question de goût et de ressenti. Tester son futur pendule dans une boutique est préférable à l’achat en ligne, mais lorsque ce n’est pas possible on peut se laisser guider par le simple goût. En fait tout peut devenir un pendule, trousseau de clés, pendentif, etc. Mais le poids et la longueur de la chaîne ayant leur importance surtout lorsqu’on débute, il est préférable d’opter pour un modèle classique :

Certains pendules sont creux et peuvent être ouverts pour y déposer un témoin de ce qu’on recherche : eau, plomb (pour de vieilles canalisations), pyrite de fer, voire cheveu d’une personne disparue. Mais cela concerne surtout les radiesthésistes expérimentés.

 Pendule, pendulum nepali, pendulum oval en résine ivoire pendule, pendulum tête de bouddha Pendule, pendulum bleu
Pendules TOTMANI faits main

Purifier et charger son pendule
Si vous avez parcouru Internet en vous intéressant au pendule, vous avez certainement lu plein de choses sur le fait de le purifier, de le charger, etc. Est-ce indispensable ? Non. Y-a-t-il une méthode plutôt qu’une autre ? Non plus. Maintenant, ces opérations peuvent vous aider et améliorer votre relation avec votre pendule. Dans ce cas, n’hésitez pas.

La purification : Comme pour beaucoup d’autres objets divinatoires, le sel fonctionne très bien. Vous pouvez laisser votre pendule dans une coupelle de gros sel pendant une nuit. Attention cependant avec certains matériaux, comme le cuivre, qui n’apprécient pas du tout ce traitement et s’oxydent… Mais la purification la plus importante est celle de votre esprit. Vous ne pouvez pas obtenir de bons résultats de votre pendule lorsque vous êtes obnubilés par une question ou un souci, à moins d’avoir acquis par la méditation la capacité de faire le vide. Donc plutôt que de vous lancer dans des rituels compliqués, relaxez-vous et détendez-vous.

Le chargement : L’idéal est d’avoir son pendule dans une poche de ses vêtements en permanence, ou d’utiliser un pendentif qu’on porte autour du cou. Mais on peut aussi tout simplement et rapidement charger son pendule en le prenant dans le creux de ses deux mains comme on tiendrait un oiseau et en lui insufflant de la chaleur. Le simple fait d’utiliser régulièrement son pendule le charge de toute façon. J’ai utilisé sans problème les pendules d’amis sans qu’ils aient besoin ensuite de les purifier ou de les recharger.

Pendule pendulum nepali argentPendule pendulum nepali argent

Pendules TOTMANI faits main

Établir le contact avec son pendule
Vous avez sans doute constaté que personne n’est vraiment d’accord sur la manière dont le pendule doit répondre. Pour certains, le oui c’est quand le pendule tourne, le non quand il se balance. Pour d’autres, le oui c’est quand il tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, le non à l’inverse. Personnellement, j’ai choisi cette deuxième option, d’abord parce que le balancement me sert pour mesurer, aussi pour permettre à mon pendule de répondre « je ne sais pas » ou « peut-être » pour les questions de voyance. Autre sujet sur lequel les experts ne sont pas d’accord : le fait d’arrêter le pendule entre deux questions. C’est vrai que si on passe du cercle au balancement, la transition est naturelle et il n’est pas nécessaire d’arrêter le pendule. En revanche, lorsqu’il faut qu’il puisse se mettre à tourner dans l’autre sens, c’est plus délicat, car il peut être emporté par son élan. 

Comment établir le contact ?
Prenez l’extrémité de votre pendule entre l’index et le pouce, sans poser votre avant bras, et demandez mentalement à votre pendule de tourner. Il faut être un peu patient au début, mais en général le résultat arrive sans problème. Une fois que le pendule tourne, indiquez-lui mentalement quelle signification vous donnez à son mouvement – oui ou non par exemple. Arrêtez-le délicatement avec l’autre main, puis demandez-lui le mouvement inverse, ou le balancement. Une fois ces codes établis avec votre pendule, il est souhaitable de lui demander à chaque début de travail s’il est prêt à travailler avec vous. Il arrive que le pendule ne soit pas d’accord, ce qui est souvent le signe que vous n’êtes pas concentré ou en mauvaise forme. N’oubliez en effet jamais que le pendule amplifie vos propres sensations. Si vous n’êtes pas en état d’en avoir de fiables, le pendule ne vous donnera pas de bons résultats lui non plus.

 Des exercices pour s’entraîner
Pour bien vous entraîner à dialoguer avec le pendule, vous pouvez faire quelques petits exercices amusants :
pile ou face : jetez une pièce de monnaie sans regarder sur quelle face elle tombe, couvrez-la d’une feuille de papier et demandez à votre pendule si c’est pile ou face, puis vérifiez
prenez 2 verres identiques. Remplissez-en un avec de l’eau. Demandez à quelqu’un de placer un tissu opaque dessus, hors de votre présence. Il faut trouver le verre rempli d’eau. Le test sera réussi quand vous aurez trouvé à chaque fois.
prenez 3 verres identiques remplis d’eau. Demandez à quelqu’un de mettre dans l’un d’eux une bonne pincée de sel, bon pas trop non plus. Il faut bien remuer et attendre que le sel soit totalement dissout, sinon c’est plus du jeu. Le test consiste vous l’aurez compris, à retrouver le verre d’eau salée avec le pendule.

ce test permet de mesurer votre capacité à trouver un objet métallique : prenez 3 gobelets opaques, retournez-les, faites mettre un petit objet métallique sous l’un d’eux, une clé par exemple. À vous de trouver où se trouve l’objet. Vous pouvez aussi pour corser un peu, mettre plusieurs objets, un dans chaque gobelet, et retrouver celui qu’on vous demande.
cherchez la carte : mélangez trois à cinq cartes et étalez le devant vous à l’envers. Faites passer le pendule dessus pour savoir laquelle est le roi de cœur par exemple. Ou alors collez un timbre sur l’une d’elle (délicatement pour pouvoir le retirer ensuite).
triez les cartes : prenez un jeu de 32 cartes face cachées, une carte témoin rouge ou noire, et triez les cartes faces cachées. Vérifiez votre tri. Si vous n’êtes pas trop mauvais vous devez avoir plus de 6 cartes justes sur 10. Ces exercices sont plus efficaces que de poser des questions dont vous connaissez la réponse, parce là vous n’influencez rien. Attention toutefois avec les jeux divinatoires, comme l’ont montré certaines expériences, ils dégagent des ondes de forme qui peuvent fausser l’exercice.

 Chercher avec son pendule
Depuis les temps les plus reculés, le pendule est utilisé pour chercher toutes sortes de choses, de l’eau, des ressources minières et même des personnes disparues. Aujourd’hui encore, même les personnes les plus cartésiennes n’hésitent pas à faire venir un sourcier pour trouver de l’eau dans leur jardin. Mais avant de vous lancer dans des recherches complexes, un bon exercice consiste à demander à qqn de cacher dans une pièce, puis dans tout l’appartement/toute la maison, un objet que vous devez retrouver à l’aide de votre pendule.

 Comment faire pour chercher ?
Comme pour le oui et le non, c’est vous qui indiquez à votre pendule comment il doit travailler et quels codes il doit adopter pour vous répondre. Personnellement, je le fais se balancer pour m’indiquer une direction et je marche dans cette direction. Si je suis partie dans le mauvais sens, il cesse de se balancer et fait non. Lorsque j’arrive à mon but, il fait oui. Enfin normalement, parce que reste le problème des étages et des murs que je n’ai pas encore très bien réglé…

 Mesurer avec le pendule
Le pendule est avant tout un instrument de mesure. Recherche et mesure pour être précis. Mesurer avec un pendule est très simple, il suffit d’avoir les diagrammes qui vont bien. Les plus efficaces sont en demi-cercle, comme celui-ci, qui mêle en noir une échelle de Bovis et en bleu les pourcentages de taux de santé :

Vous pouvez vous confectionner les mêmes diagrammes en quelques clics de souris sur votre ordinateur, avec des graduations en mètres ou centimètres pour évaluer des distances, des graduations en pourcentages, bref tout ce qui vous passe par la tête. Certains radiesthésistes préfèrent les règles à plusieurs graduations, mais le cadran a l’avantage d’être mieux adapté aux mouvements du pendule, qu’il suffit de placer à l’origine des traits en bas au centre et de laisser se balancer sur la bonne graduation pour obtenir la mesure.

 Échelle de Bovis et taux vibratoires
Comme tout instrument de mesure, le pendule a son échelle propre. La radiesthésie est, comme il a été dit en préambule, l’art de mesurer la vibration qu’émettent les corps. Il fallait encore une échelle pour déterminer cette vibration. Mais si toute la communauté rad évoque l’échelle de Bovis, il est très difficile de trouver des informations sur l’origine de celle-ci. Alfred Bovis était un ingénieur français qui a participé à des recherches sur les pyramides et s’est intéressé au processus de momification, selon les rares infos que j’ai pu glaner sur Internet. Certains évoquent des analogies entre ses unités et les angströms, mais cela ne semble pas très sérieux. Considérons donc que l’échelle de Bovis est une convention radiesthésique permettant d’évoquer la notion de taux vibratoire dans une représentation commune à la plupart des radiesthésistes.

Mais qui dit convention dit aussi absence d’unité étalon. Il est fréquent aujourd’hui de constater des résultats très différents sur une même mesure en Bovis. Même les experts ne sont pas d’accord, certains considérant que les taux vibratoires se sont globalement élevé ces derniers temps, d’autres continuant à travailler sur les mêmes bases. Ce qui semble rester constant, en revanche, est le ratio entre deux mesures. Dans son livre, Landspurg explique que le taux vibratoire général de notre Terre s’est élevé à 12000 après les attentats du 11 septembre et que seules les personnes qui vibrent à ce taux se sentent bien ici bas. Selon lui, avant, le taux général était de 10000. D’autres parlent plutôt d’un taux de 7500 pour la plupart des êtres humains en bonne santé. Les lieux porteurs de maladie ou mal situés peuvent descendre vers 4000 voire plus bas. Les lieux à haute énergie, comme les cathédrales, vibrent au-dessus de 50000. Mais les radiesthésistes du début du siècle mesuraient le labyrinthe de la cathédrale de Chartres à 18000 là où l’on compte 80000 aujourd’hui. Est-ce une évolution du système de mesure ou une élévation des taux ?

Publié le 11 mars 2013 par armanda dos santos
Source: http://www.larcenciel-forum.com/spip.php?article12
https://lasanteparlayurveda.wordpress.com/2013/03/11/radiesthesie-sinitier-au-pendule/