Sélectionner une page

COLLIER MALA ZIGSA

109,00

Mala ZIGSA

Le Mala ZIGSA est fait main en os gravé et résine-ambre. C’est un chapelet de prière bouddhiste du Tibet et Népal qui sert à la récitation ds mantras.. Zigsa est un prénom Tibétain qui signifie « léopard des neiges » d’où sa couleur blanche et gris-cendre. Il à 108 perles, avec une perle  séparateur en ambre-résine entre chaque série de 27. L’os a été traité avec de l’huile animale ce qui lui donne cet aspect brillant.
L’atelier TOTMANI crée le mala ZIGSA sur commande, ce sont des pièces uniques.
#gianinloringett #totmani #nepal #tibet #os #loringett #corne #spiritualité #bouddha #meditation #priere #mala #tombesurunos

2 en stock

Description

MALA ZIGSA

Le Mala ZIGSA est fait main en os gravé et résine-ambre. C’est un chapelet de prière bouddhiste du Tibet et Népal. Zigsa est un prénom Tibétain qui signifie « léopard des neiges » d’où sa couleur blanche et gris-cendre. Il à 108 perles, avec une perle séparateur en ambre-résine entre chaque série de 27. L’os a été traité avec de l’huile animale ce qui lui donne cet aspect brillant.
L’atelier TOTMANI crée le mala ZIGSA sur commande, ce sont des pièces uniques qui, à la demande, peuvent être personnalisées.

mala-zigsa extrait de la perle guru avec perle en or (10micron)

Symbolique de la croix et du cercle

Les perles heishi en os comportent des gravures qui représentent l’oeil protecteur de Bouddha, le soleil, l’or (l’or en tant que symbolique de quelque chose de précieux et d’éternel), et la croix symbole des 4 directions
symbolique

le mala Zigsa se termine avec un guru-bead en forme de crâne. Le crâne est  le siège de l’âme et de la sagesse (le glande pinéale) plus connue sous le nom de l’œil de Horus
Wikipédia, la glande pinéale

est donc avec le cœur un réceptacle de vie, mais il symbolise aussi la mort physique, étape par laquelle il faut passer pour renaître à un niveau spirituel supérieur.
Symbolique du crâne

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “COLLIER MALA ZIGSA”